Les chefs d’entreprise font principalement l’éloge du budget de Rishi Sunak

Les chefs d’entreprise ont félicité le chancelier Rishi Sunak d’être allé « au-delà » pour protéger les entreprises qui souffrent encore de la crise du coronavirus, bien qu’il ait été averti que des milliers de petites entreprises sont au bord de l’effondrement.

Tony Danker, directeur général de la CBI, a déclaré que le budget avait réussi à protéger l’économie et à relancer une reprise, laissant ouverte la question de la compétitivité à long terme.

Il a déclaré: « La chancelière est allée au-delà pour protéger les entreprises britanniques et les moyens de subsistance des gens à travers la crise et obtenir des dépenses des entreprises.

« Des milliers d’entreprises seront soulagées de recevoir du soutien pour terminer le travail et passer à travers les prochains mois. Le budget a également un œil clair sur l’avenir; pour assurer la pér durable des finances, tout en insédant la confiance et l’investissement dans une reprise durable.

« Mais le passage de l’impôt sur les sociétés à 25 % en un seul bond provoquera une forte prise de souffle pour de nombreuses entreprises et envoie un signal inquiétant à ceux qui prévoient d’investir au Royaume-Uni. »

Jonathan Geldart, directeur général de l’Institut des directeurs, a déclaré que le budget a fourni une plate-forme solide pour de nombreuses entreprises à relancer que l’économie rouvre.

« L’extension du programme de congés fournira un coussin vital pour soutenir l’emploi à mesure que les restrictions se dérouleront et que les entreprises commenceront le coûteux processus de réécolisation », a-t-il déclaré.

« Le redémarrage des subventions et l’allégement continu des taux d’activité donnent un coup de pouce aux flux de trésorerie de nombreuses entreprises qui auront du mal à utiliser pleinement leurs propriétés à mesure que les restrictions persistent.

« L’élargissement du soutien du revenu pour les travailleurs indépendants est un pas en avant, mais la chancelière a raté un tour en n’accordant pas de subventions aux dirigeants d’entreprise, qui continuent d’être laissés de côté dans le froid. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *